Bienvenue
Historique
Présentation
Charte
Membres du bureau
Objectifs
Plan d'action
Activités
Entrevues
Forums
FMC
Commentaires
Contactez nous
Plan du site
Liens utiles

 
    Publications
   


Éditorial
Dr. R. Choukri
La pratique médicale libérale reste encore marquée dans notre pays par une conception individuelle de la médecine, conception traditionnelle qui paraît un peu dépassée aujourd'hui. La santé qui pendant longtemps "n'avait pas de prix" a désormais un coût que plus personne ne peut ignorer. Elle est l'affaire de tous: dispensateurs de soins ; pouvoirs publics et organismes de prévoyance sociale. |
HTML |

Moi, médecin généraliste
Dr. M. Guessous
Je vous raconte mon histoire d'étudiant en médecine et mes débuts balbutiants dans l'exercice de la médecine privée. Poussé par mon affinité et ma curiosité pour les sciences en général, et la médecine en particulier, je m'étais empressé à m'inscrire à la faculté de médecine. |
HTML |

Parler de médecine générale
Dr. Halloumi Med
Le médecin en général et le généraliste en particulier est enfermé dans une activité quotidienne qui l‘éloigne de la scène publique, de toute médiatisation. Il est temps pour lui de sortir de sa bulle et de s’ouvrir aux autres, à la communication. Devrait-on dire que l’on n'a que l‘image que l‘on mérite ? Les médecins généralistes sont les grands absents de la scène publique. Quand on parle d‘eux, ce sont les autres qui parlent à leur sujet… pour eux ! |
HTML |

Le Généraliste, l'universitaire et la formation continue
Dr. A. Chiheb
Le généraliste: privé, la quarantaine (ou la cinquantaine) passée, la bedaine, un vieux diplôme de doctorat en poche, assiste impuissant à la dégradation de son métier, jadis noble et respecté et subit une concurrence injuste et injustifiée que lui livrent des milieux bien intéressés, bien plus puissants et mieux organisés que lui. Il ne peut rien contre l’État qui l‘a formé sans savoir à quoi on le destinait. Il sait qu‘il est pratiquement livré à lui même au même titre que le malade qu‘il est sensé soigner. Il sait qu‘il n‘a d'autre choix que de se prendre en charge, il ne se fait plus d’illusions |
HTML |

Rapport des ateliers du « Groupe de Marrakech »
Dr. R. Choukri
Cet atelier a réuni une trentaine de médecins représentant des associations de généralistes, des  responsables  du ministère de la santé et des responsables de CMS. Il a été animé par le Professeur Pestiaux, responsable du Centre Universitaire de Médecine Générale de l’Université Catholique de Louvain (Belgique). Après avoir remercié le  Pr. Pestiaux pour sa disponibilité et sa générosité à venir partager avec ses confrères généralistes pour la deuxième fois son expérience d’homme de terrain, Dr. Rachid Choukri a fait un bref descriptif de l'état des lieux de la médecine générale privée au Maroc. |
HTML |

Une expérience à méditer
Dr. A. Chiheb
Il était une fois deux associations de médecins généralistes marocains. La seconde avait fait cette expérience et créé le premier groupe de pairs marocain. Les deux associations ont décidé de collaborer. Elles ont organisé un petit week-end de travail pour une quinzaine de médecins. Il a été question de la démarche qualité dans la prestation de soins en médecine générale et de l'expérience des groupes de pairs. Les représentants de la SMDMF se sont chargés de l'initiation de leurs collègues de Kénitra à ce concept simple qu'est la qualité dans le travail du médecin. |
HTML |

Y'a-t-il un médecin dans mon quartier ?
Dr. T. Bouhmidi
Le projet d'un LOGO NATIONAL UNIQUE de singnalisation du cabinet de médecine générale est apparu indispensable pour imprégner la conscience collective de la patientèle au Maroc; sans déroger à l'éthique médicale ! |
HTML |

L'AMO quels garde-fous ?
Dr. A. Chiheb
Au moment où l'on reparle à nouveau de ce bon vieux projet d’assurance maladie obligatoire (AMO) qui sous-tend équité et solidarité, et dont le financement reste encore un casse-tête pour ses concepteurs , il serait bon de se pencher un peu sur le paysage sanitaire actuel. Car, c’est dans ce paysage que va se développer (ou avorter) cette entreprise ambitieuse qu’on attendait tant ! |
HTML |

Prosalud (Bolivie): Une expérience de santé privée au service du public rapportée d'un voyage d'études en Amérique
Dr. R. Choukri
La Bolivie est le pays le plus pauvre d'Amérique latine, avec 8 millions d'habitants, organisé en 9 provinces ou "gouvernements généraux". À partir de 1985, avec la démocratisation du pays, on a assisté à l'émergence d'une économie de marché, à la modernisation du secteur social; et de nouveaux mécanismes pour le financement de la santé commencèrent progressivement à voir le jour. L'initiative privée profita de la libéralisation de l'économie pour se développer, et on vit fleurir des centaines d'associations non gouvernementales opérant dans le secteur social. C'est dans ce contexte qu'est née "Prosalud", une organisation non gouvernementale privée, actuellement reconnue d'utilité publique. Cette organisation a été imaginée pour répondre aux besoins en soins de santé de base. C'est un modèle alliant harmonieusement l'aspect lucratif au social. |
HTML |

Le projet de repositionnement du médecin généraliste en médecin de famille: un choix hautement politique
Dr. A. Chiheb - Dr. R.Choukri
Le souci d’équité devant la maladie a conduit les décideurs de nombreux pays (USA, Canada, France…) et l’OMS à développer des systèmes de santé basés sur un plus grand accès aux soins de santé de base. La porte d’entrée logique d’un tel système ne pouvait être qu’un médecin polyvalent pouvant faire face aux situations les plus diverses et capable de fournir des prestations de qualité à prix convenable. Ce rôle, longtemps dévolu au médecin généraliste avait besoin d’être restructuré et redéfini afin de répondre aux exigences à la fois du progrès et de la demande de la population. |
HTML |


 Résultats:   1  2  3  Suivant >>>